vendredi 30 décembre 2011

Sans Markov, le Canadien s'est enlisé

Porteuse d'espoir au début, l'année 2011 a viré au cauchemar pour le Canadien, à compter d'octobre. Vivement 2012, même si ce qu'on voit sur le radar est annonciateur de plus fortes turbulences. Vous savez que l'année a été toute sauf glorieuse quand deux de vos joueurs ayant le plus fait parler d'eux — Andrei Markov pour son genou et Scott Gomez pour son salaire — n'ont pas disputé un seul match, dans le premier cas, et n'ont obtenu que deux buts, dans l'autre.

L'absence de Markov, plus que l'inertie de Gomez, a provoqué une cascade d'événements qui a fait s'enliser le Tricolore. Qui sait où l'équipe serait au classement si le défenseur russe avait pu amorcer la saison en santé? ou même s'il était revenu tôt dans la saison. Chez lui, Jacques Martin se pose sans doute la question. Le directeur général Pierre Gauthier a misé gros en choisissant Markov plutôt que James Wisniewski (ou un autre). Le « Wiz » s'était avéré une bonne solution de rechange pour le jeu de puissance, après avoir été obtenu des Islanders de New York.

Markov, lui, avait été limité à 52 matchs au cours des deux saisons précédentes et il récupérait d'une deuxième opération au genou droit. La décision de Gauthier de lui consentir un lucratif contrat de 17,25 millions de dollars US pour trois ans est venue le hanter plusieurs fois. Et pourrait, au final, lui coûter son poste. Le mois de décembre a été particulièrement mouvementé pour le successeur de Bob Gainey. Les trois derniers mois du CH ont été une tragi-comédie, un fiasco de relations publiques.

Le Canadien subit un 4e revers de suite

Rien ne va plus pour le Canadien qui a subi une quatrième défaite de suite, mercredi, face aux Blackhawks de Chicago. La meilleure équipe de la Ligue nationale a disposé du Tricolore 5-1, ce qui repousse encore la première victoire du nouvel entraîneur-chef Randy Cunneyworth. Les Hawks ont complètement dominé le troisième engagement, ponctué du septième but de la saison de Viktor Stalberg, inscrit à mi-chemin dans la période. Ce but a littéralement cassé les reins du Canadien, dont les problèmes au troisième vingt se poursuivent.

Le gardien Peter Budaj avait pourtant tenu le coup lors de la première moitié du match, ce qui a inspiré ses coéquipiers. Lors d’une supériorité numérique en deuxième période, Andrei Kostitsyn a habilement redirigé une passe de Tomas Plekanec pour ouvrir la marque. Il s’agissait d’un 10e but cette saison pour Kostitsyn et d’une 20e mention d’aide pour Plekanec. Or, tout a chaviré en 21 secondes. Andrew Brunette a d’abord créé l’égalité à 11:36 du deuxième tiers. Puis, Patrick Sharp a enchaîné avec son 18e but de la saison sur un tir dévié au passage par Chris Campoli. Max Pacioretty pensait bien avoir nivelé les chances deux minutes plus tard, mais Corey Crawford a étiré le bâton pour lui voler un but certain.

Le Canadien est ensuite tombé dans ses mauvaises habitudes. Après le filet de Stalberg, l’équipe était complètement amorphe lors des dix dernières minutes du match. Jonathan Toews a inscrit son 20e but de la saison dans un filet désert, avant que Bryan Bickell n'ajoute l’insulte à l’injure avec 12 secondes à écouler au cadran. « Les bonnes équipes font souvent leur chance. Les Hawks ont profité de quelques buts chanceux, mais c’est ça qui se passe quand on fonce au filet, a constaté Randy Cunneyworth. « On connaissait un bon match jusqu’à mi-chemin en troisième période. Nous avons cependant laissé les choses aller par la suite et nous nous sommes éloignés de notre plan de match. « Nous devons maintenant cerner nos problèmes et faire en sorte que les joueurs croient davantage au plan de match », a-t-il ajouté. Cunneyworth est le premier entraîneur-chef du Canadien à subir trois échecs dès son arrivée en poste depuis Claude Ruel en décembre 1979. Ce dernier avait essuyé quatre défaites consécutives en prenant la relève de Bernard Geoffrion.

Canadien et Lightning: même combat

Le Canadien s’est entraîné mercredi à Tampa au lendemain de sa victoire de 6-2 contre les Sénateurs. Le CH affrontera le Lightning jeudi et c’est le Québécois Mathieu Garon qui sera devant le filet de la troupe de Guy Boucher. Il s’agira du premier duel entre les deux équipes cette saison. Larry Carrière a rencontré les médias pour la première fois depuis qu’il occupe le poste d’adjoint à Randy Cunneyworth. Il se retrouve derrière le banc d’une équipe de la LNH pour la première fois de sa carrière et il soutient qu’il n’a pas hésité longtemps avant d’accepter le poste proposé par Pierre Gauthier.

«Mon rôle c’est de travailler avec les joueurs et améliorer leur développement. Je dois aussi travailler avec les entraîneurs pour préparer les plans et gagner les matchs. Notre seul objectif demeure de gagner les parties», a raconté Carrière. Le Lightning connaît des difficultés cette saison, mais l’entraîneur Guy Boucher demeure confiant que son équipe rebondira. Il est évident que la profondeur n’est pas aussi importante que l’an dernier. Boucher soutient qu’il ne faut pas croire que cette deuxième saison dans la LNH n’est pas plus difficile pour lui.

«Je ne pense pas que ce soit une question de première, deuxième ou troisième année. Au niveau junior, j’ai vécu des choses semblables. C’est plus une question de circonstances parce que les années sont différentes au niveau des blessures et des joueurs à ta disposition», a avancé Boucher. Martin St-Louis se dit très chanceux de pouvoir encore pratiquer son sport ayant reçu une rondelle directement sur l’œil gauche lors d’un entraînement. Il a subi plusieurs fractures et son œil demeure endommagé, mais il se réjouit de pouvoir jouer. Il portera la visière, comme son bon ami Vincent Lecavalier, quand il pourra retirer le protecteur facial complet. «C’est sûr que c’est une adaptation. Mon œil n’est pas complètement guéri, mais ça s’améliore tranquillement», a affirmé St-Louis.

«J’ai joué quelques années sans visière et j’ai reçu plusieurs coups près des yeux. L’an dernier, j’ai craint le pire quand j’ai reçu un bâton dans l’œil et j’ai décidé de porter la visière. J’ai été chanceux! C’est certain que je vais la garder pour le reste de ma carrière», a précisé Lecavalier. Quant à Victor Hedman, il ratera la partie contre le Canadien étant blessé au haut du corps. Bruno Gervais a profité de son absence pour connaître un fort match contre les Flyers en marquant notamment son troisième but de la saison. «Tu travailles très fort pour rester en forme quand tu ne fais pas partie de la formation. Tu veux profiter des petites occasions même si tu ne souhaites jamais une blessure à un coéquipier. Ça prend beaucoup de profondeur et nous avons la chance de prouver que nous en possédons», a mentionné Gervais.

lundi 26 décembre 2011

Rien ne va plus pour le canadien

Il est une heure du matin, nous sommes à bord du Airbus 320 qui nous ramène à Montréal, depuis Winnipeg. Le vol est calme, les moteurs ronronnent, les lumières sont tamisées, l’air extérieur est froid et dense et offre une portance berçante à notre appareil. C’est l’un des moments que j’apprécie le plus dans ma vie professionnelle. Surtout quand il s’agit de l’envolée qui nous conduit à la maison, quelques heures avant Noël.

Le dévoué personnel de cabine qui nous accompagne, à chaque vol, s’est donné beaucoup de mal pour décorer l’intérieur de l’avion. Nous avons même eu droit, chacun de nous, à une carte de souhaits. Voilà une autre facette de cette vie de nomade que j’adore : les relations humaines qui se créent, peu importe le rôle de chacun. Mon partenaire d’antenne Marc Denis a déjà ses plans pour retrouver sa famille et n’aura même pas le temps de dormir avant son vol vers le Saguenay. « Pas grave », dira Marc, en anticipant avec bonheur les prochaines heures qui l’attendent. Martin McGuire, descripteur des matchs à la radio, a hâte de passer un premier Noël avec sa nouvelle copine et de retrouver ses deux filles qu’il aime tant. Dany Dubé, son analyste, pense déjà aux retrouvailles avec les siens. L’ancien défenseur Bobby Dollas, maintenant analyste à la radio anglaise, va retrouver famille et amis mais va aussi partager ses connaissances en hockey avec les jeunes, durant les Fêtes. Mes collègues de la production à RDS, qui voyagent avec nous, ont aussi un petit quelque chose de différent dans leur regard, lors de cette envolée.

Évidemment, tout serait plus agréable dans cet environnement si le match contre les Jets de Winnipeg s’était soldé par une victoire du Canadien. Mais au fond, cela n’a pas vraiment d’importance, à ce moment précis. Car pour les prochaines heures, les victoires trop rares, les défaites répétitives, le changement d’entraîneur qui fait tant jaser, les hauts et les bas de chaque joueur ne seront plus prioritaires dans le quotidien de chacun. Pour quelques heures, nous serons tous envahis par la même magie qui se produit, malheureusement, qu’une seule fois dans l’année…

vendredi 23 décembre 2011

Communiqué de Geoff Molson

Le propriétaire, président et chef de la direction du Canadien de Montréal, Geoff Molson, a réagi au vent de critiques qui a balayé son organisation depuis la nomination de Randy Cunneyworth en remplacement de Jacques Martin, samedi matin. Voici l'intégral de son communiqué.

« Notre directeur général Pierre Gauthier a procédé samedi à un changement d’entraîneur-chef en nommant Randy Cunneyworth au poste d’entraîneur-chef par intérim du Club de hockey Canadien jusqu’à la fin de la saison.

Ce changement important a été réalisé dans le but de relancer l’équipe suite à une performance et des résultats insatisfaisants depuis le début de la saison 2011-2012. Notre responsabilité envers nos partisans et nos partenaires est de leur offrir une équipe gagnante et nous croyons que cet ajustement va contribuer à l’amélioration des performances du club cette année. Il s’agit d’un changement pour remédier immédiatement à la
situation.

Randy Cunneyworth est un entraîneur qualifié et aguerri qui est très respecté des joueurs et de tous les membres de l’organisation et il était prêt à prendre la relève. Comme l’a mentionné Pierre Gauthier, la permanence au poste d’entraîneur-chef du club sera réévaluée au terme de la saison et sera soigneusement planifiée.

Bien que notre priorité soit de gagner et d’être continuellement à la recherche de l’excellence, il est évident que la capacité de l’entraîneur-chef à s’exprimer en français de même qu’en anglais sera un facteur très important dans le choix d’un candidat sur une base permanente.

À l’instar de tous nos partisans, nous souhaitons que les Canadiens de Montréal fassent partie des meilleures équipes dans la LNH et nous ne ménageons aucun effort pour gagner.

Nous remercions nos partisans qui font preuve de compréhension dans les circonstances. »

Le Canadien subit un 4e revers de suite

Rien ne va plus pour le Canadien qui a subi une quatrième défaite de suite, mercredi, face aux Blackhawks de Chicago. La meilleure équipe de la Ligue nationale a disposé du Tricolore 5-1, ce qui repousse encore la première victoire du nouvel entraîneur-chef Randy Cunneyworth. Les Hawks ont complètement dominé le troisième engagement, ponctué du septième but de la saison de Viktor Stalberg, inscrit à mi-chemin dans la période. Ce but a littéralement cassé les reins du Canadien, dont les problèmes au troisième vingt se poursuivent.

Le gardien Peter Budaj avait pourtant tenu le coup lors de la première moitié du match, ce qui a inspiré ses coéquipiers. Lors d’une supériorité numérique en deuxième période, Andrei Kostitsyn a habilement redirigé une passe de Tomas Plekanec pour ouvrir la marque. Il s’agissait d’un 10e but cette saison pour Kostitsyn et d’une 20e mention d’aide pour Plekanec. Or, tout a chaviré en 21 secondes. Andrew Brunette a d’abord créé l’égalité à 11:36 du deuxième tiers. Puis, Patrick Sharp a enchaîné avec son 18e but de la saison sur un tir dévié au passage par Chris Campoli.

« C’est rendu gênant pour chacun de nous »

Et dire que le Canadien espérait profiter de son éloignement de la jungle montréalaise pour retrouver ses couleurs sous l’ère Cunneyworth.Inutile de spécifier, au retour d’un voyage désastreux au cours duquel il n’a marqué que trois buts en autant de matchs, qu’il n’a rien fait pour atténuer l’intensité de la tempête qui a déferlé sur la ville pendant son absence.Dépassé par les événements sur la patinoire où il avait obtenu sa toute première victoire de la saison, le Canadien s’est incliné par la marque de 4-0 jeudi soir devant les Jets de Winnipeg.

Est-ce que c’est ça qu’on appelle un Noël blanc? "Il n’y a rien à dire après un match comme celui de ce soir, a répondu Josh Gorges, le regard résigné, devant son casier. En fait, les belles paroles n’ont plus leur place depuis longtemps. À partir de maintenant, il faut agir. Parler, ça ne suffit pas." "Il n’y a absolument rien qui fonctionne dans notre game présentement, c’est aussi simple que ça. Il faut qu’on trouve des solutions. C’est rendu gênant, autant pour l’équipe que pour chacun de nous individuellement, a déploré Mathieu Darche. Ça fait un mois qu’on essaie de trouver du positif ici et là, mais à un moment donné, on est dans une industrie axée sur les résultats et on n’en obtient pas." "Nous marchons présentement sur une ligne très mince. On veut toujours garder les choses simples et travailler fort, mais il faut aussi provoquer des choses, jouer au hockey, vous savez", a réfléchi Michael Cammalleri.

Sans P.K. Subban et Lars Eller, laissés de côté dans les minutes précédant la rencontre, le Tricolore a subi une cinquième défaite de suite, une quatrième depuis qu’il a été touché par un changement d’entraîneur samedi dernier. Les représentants de la Sainte-Flanelle sont rentrés à la maison après la rencontre, question de passer les Fêtes en famille avant de reprendre la route pour un autre voyage de trois matchs qui débutera le 27 décembre à Ottawa. "Nous aurions bien aimé débuter ces courtes vacances avec une victoire, mais nous ne la méritions pas ce soir", a franchement évalué Cunneyworth après la rencontre. "Ça ne sera pas agréable de partir en congé dans des conditions semblables, a concédé Gorges, qui espaçait ses réponses de plusieurs secondes. C’est frustrant parce que ce sont des points qu’on ne pourra jamais récupérer. Il faudra tenter de profiter des vacances pour oublier nos frustrations et revenir comme s’il s’agissait d’une toute nouvelle saison."

samedi 10 décembre 2011

Brian Gionta n'affrontera pas les Devils

Blessé au bas du corps, Brian Gionta manquera à l'appel lors du match à l'étranger de samedi face à son ancienne équipe, les Devils du New Jersey. Gionta s'est blessé pendant la troisième période du match de jeudi soir au Centre Bell face aux Canucks de Vancouver. Il avait également dû retraiter au vestiaire pour une blessure, mardi contre les Blue Jackets de Columbus, mais il était revenu au jeu cette fois-là.

« On en saura plus long à son sujet après la fin de semaine », a fait savoir Jacques Martin. Le CH affrontera aussi les Devils sans le jeune défenseur Frédéric St-Denis, qui a été rétrogradé au club-école des Bulldogs de Hamilton, vendredi. L'entraîneur du Canadien s'est toutefois dit satisfait des services rendus par St-Denis. Celui-ci a marqué son premier but en carrière dans la LNH, jeudi, face aux Canucks. Il en était alors à son huitième match avec l'équipe montréalaise. Il a aussi amassé une aide pendant son séjour. « Il a laissé de bonnes impressions, a commenté Martin. C'est un joueur qu'on aime beaucoup dans l'organisation. Il est présentement en transition, alors qu'il est en voie de s'établir comme un vétéran et un meneur dans la Ligue américaine. Il a eu l'opportunité de disputer certains matchs avec nous et il a montré qu'il peut nous aider. Il doit continuer à travailler et à s'améliorer, mais je pense qu'il a un bel avenir.

« On aime ce qu'il apporte. C'est un joueur qui effectue des jeux simples et auquel on peut se fier. » Le défenseur Chris Campoli a quant à lui reçu la permission des médecins de revenir au jeu, mais Martin s'est dit incertain s'il allait l'intégrer à sa formation dès samedi. « Il a reçu le feu vert mais il reste à voir s'il est prêt à disputer un match ou non », a dit Martin de celui qui n'a disputé qu'un match cette saison. « Il est près d'un retour. » Absent depuis l'affrontement du 25 novembre contre les Flyers de Philadelphie, Scott Gomez s'est entraîné pour la première fois avec ses coéquipiers, vendredi, quoique sans contact. Son retour au jeu n'est toutefois pas imminent. « Il faudra encore une certaine période de temps avant qu'il soit prêt à revenir », a affirmé Martin.

Kaberle s'amène à MTL

Le Canadien de Montréal a obtenu les services du défenseur Tomas Kaberle des Hurricanes de la Caroline en retour de Jaroslav Spacek. En Kaberle, le Tricolore obtient un défenseur de 33 ans qui a inscrit 538 points, dont 84 buts, en 931 rencontres dans la Ligue nationale. Mais il possède aussi un contrat de 4,25 millions $ US pour encore deux saisons après celle en cours.

Spacek, qui comptait pour 3,83 millions $ à la masse salariale du club, deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain. «Je pense que cette transaction est bonne pour moi. J'espère qu'elle le sera aussi pour les Hurricanes», a affirmé à RDS le nouveau défenseur de la Caroline.

dimanche 27 novembre 2011

Le tricolore perd encore

Les Flyers de Philadelphie étaient peut-être privés des services de quelques-uns de leurs meilleurs joueurs, mais pas de ceux de Claude Giroux. Le Franco-Ontarien a inscrit deux buts en deuxième période et les Flyers ont survécu à un début de match chancelant avant de disposer du Canadien 3-1, vendredi après-midi au Wells Fargo Center. « Il y a des matchs comme ceux-là où tout fonctionne », a expliqué Giroux. « Avec toutes les absences, c’était important de lever son jeu d’un cran. » Le Tricolore n’a ainsi pas été en mesure de signer une deuxième victoire de suite pour la quatrième fois en autant d’occasions depuis ses gains sur les Coyotes de Phoenix et les Predators de Nashville plus tôt ce mois-ci. Même s’il a donné 3 buts sur 36 lancers, Carey Price n’a pas à rougir de sa prestation. Le portier des Glorieux a réussi plusieurs arrêts spectaculaires - dont 15 en deuxième période seulement-, après avoir été laissé à lui-même par ses coéquipiers.

Encore des ratés pour l’attaque à cinq

Sidney Crosby a peut-être été limité à une mention d'aide, samedi au Centre Bell, à son premier affrontement à l'étranger depuis son retour au jeu. Mais ça ne veut pas dire qu'il a disputé un mauvais match. Au contraire. Le capitaine des Penguins a été mêlé à la plupart des attaques dangereuses des visiteurs. Il a été le quatrième joueur impliqué sur un but des siens, celui de Pascal Dupuis qui réduisait l'avance du Canadien à 3-2 en fin de deuxième période. Il a aussi été celui qui a effectué le relais du coin de la patinoire à Chris Kunitz, lors du but refusé à ce dernier en fin de deuxième.

Signe de la confiance que lui voue son entraîneur Dan Bylsma, Crosby a passé 20:55 de jeu sur la patinoire, son match le plus occupé depuis son retour, même s'il en était à son quatrième match de la semaine. Il a décoché trois tirs au but et présenté un différentiel de plus-2. « Il a été dynamique, il a remporté des batailles, l'a vanté Bylsma après le victoire de 4-3 en prolongation aux dépens du Tricolore. Qu'il inscrive des points ou non, il a disputé du hockey pas mal incroyable à voir. »

Crosby a reconnu qu'il savoure plus que jamais le plaisir de jouer au hockey après avoir été à l'écart du jeu pendant près d'un an à cause de sa commotion cérébrale. « J'ai été absent pour une période beaucoup plus longue que n'importe qui devrait connaître. Ce sont des choses qui arrivent, qui font partie du hockey. Parfois il faut passer au travers ça, mais ça te permet ensuite de l'apprécier encore plus, a-t-il dit. J'ai toujours apprécié jouer au hockey, mais ça m'a clairement manqué et je suis heureux d'être de retour et d'être au milieu de l'action. »

Crosby a passé de 15 à 20 minutes sur la patinoire à chacune de ses rencontres cette semaine. Il s'attend à ce que l'adrénaline fasse bientôt place à la même fatigue qui affecte ses coéquipiers et les autres joueurs de la LNH. « Au début tu es content d'être de retour, puis l'aspect compétitif prend le dessus et tu te préoccupes de ce que tu as à faire, a expliqué Crosby. Puis les choses deviennent plus difficiles, les équipes s'ajustent. Mais je crois que c'est là le plaisir de jouer, ce défi-là. Un défi que tu as toujours hâte d'essayer de relever.

dimanche 20 novembre 2011

Dossier Markov: la patience est de mise

Le Canadien pourrait obtenir du renfort en défense, lundi, au plus tôt. D'ici là, il devra s'en remettre de nouveau à son jeune groupe de défenseurs face aux Rangers de New York, samedi. Les Frédéric St-Denis, Alexei Emelin, Raphael Diaz, Yannick Weber, P.K. Subban, et l'aîné Josh Gorges, à l'âge de 27 ans, en auront plein les bras face aux «Blueshirts» — qui sont sur une lancée de sept victoires.

«Nous espérons ajouter de l'expérience à notre brigade défensive lundi, a affirmé l'entraîneur Jacques Martin. En attendant, nous pouvons nous tirer d'affaire avec les éléments en place. Il suffit pour les attaquants de bien les soutenir, d'être efficaces en repli défensif et de simplifier les choses.» Le CH a appliqué la recette avec succès, mercredi, en blanchissant les Hurricanes de la Caroline. Moins de 24 heures plus tard, il s'est éloigné de ses bonnes intentions dans la défaite contre les Islanders de New York. «Ce sera très important de bien travailler en unité de cinq, avec tous les blessés que nous avons», a renchéri Martin.

Le CH a freiné la série des Rangers

La confrontation entre l’inexpérimentée brigade défensive du Canadien et l’équipe de l’heure de la LNH semblait épeurante, mais les hommes de Jacques Martin ont relevé le défi avec brio en orchestrant un impeccable blanchissage de 4-0. Les Rangers ont ainsi vu leur séquence de victoires prendre fin après sept parties et ils ont encaissé une cinquième défaite d’affilée sur la patinoire du Centre Bell.

«Ce fut un très bel effort d’équipe. On a très bien travaillé sans la rondelle en se repliant pour donner une bonne protection à notre gardien», a déclaré l’entraîneur en précisant que Hal Gill et Jaroslav Spacek ne devraient pas jouer la prochaine rencontre. «Les Rangers représentaient un gros test pour nous et nos défenseurs ont bien joué dont (Josh) Gorges qui est un exemple pour chacun. C’était vraiment plaisant de gagner ce match», a admis le défenseur Frédéric St-Denis qui se tire bien d’affaires. «Nous n’avons pas beaucoup d’expérience présentement à la défense, mais les jeunes accomplissent du bon boulot», a vanté Tomas Plekanec.

La mission sera encore plus exigeante lors du prochain match lundi à domicile alors que les Bruins de Boston seront en quête d’une neuvième victoire de suite. Afin de relancer son équipe à Montréal, l’entraîneur John Tortorella avait délégué Martin Biron pour cette rencontre, mais il a mal paru face à Brian Gionta sur le premier de ses deux buts. Biron a aussi été déjoué par Plekanec et Erik Cole en supériorité numérique. Le but de Cole en était un typique de sa part grâce à un lancer de grande qualité et il a inscrit au moins un point à ses cinq dernières parties (trois buts, quatre passes).

De retour devant son filet à la suite d’une soirée de congé, Carey Price a été protégé à merveille par ses coéquipiers et il a récolté un deuxième jeu blanc consécutif, une première dans sa carrière. Le gardien du CH n’a rien cédé face à la faible récolte de 11 lancers des visiteurs. «Les Rangers envoient plusieurs joueurs au filet donc je devais être alerte sur les rebonds et mes coéquipiers ont fait un excellent travail devant moi. Ça prouve qu’on n’abandonne jamais même si on doit composer sans plusieurs joueurs», a indiqué Price qui a effectué son arrêt le plus difficile contre Marian Gaborik. Le Canadien gagne ainsi un quatrième match en six sorties et il a été parfait en désavantage numérique au cours des sept dernières parties.

mercredi 16 novembre 2011

Markov veut se donner le temps de revenir à 100 % de sa forme

Andrei Markov ne sait pas à quel moment il reprendra l'entraînement avec contact. Et il ne sait pas non plus quand il reviendra au jeu. Mais il est certain d'une chose: l'important, c'est la santé. Le défenseur russe a parfois été impatient durant le long programme de réadaptation qui a suivi sa deuxième intervention chirurgicale au genou, ces derniers mois. En même temps, il s'est dit qu'il ne voulait pas revivre la mésaventure de l'hiver dernier.

Il était alors revenu au jeu à la suite d'une première opération au genou, mais n'avait disputé que sept matchs avant de se blesser de nouveau. Il n'a pris part à aucune rencontre depuis le 13 novembre 2010. «Il y a eu des moments où je n'étais pas content de mes progrès. Mais j'ai aussi réalisé que j'en étais à ma deuxième opération, et croyez-moi ce n'est pas facile dans ce contexte», a commenté Markov, hier, après s'être entraîné avec ses coéquipiers pour une deuxième journée d'affilée — sans contact toutefois.

«Je me sens bien. Je suis content d'être de retour avec l'équipe et de finalement faire quelque chose de différent, a-t-il par ailleurs dit. Mais je veux être sûr que mon genou est à 100 %. C'est là l'aspect le plus difficile.» C'est pourquoi Markov ne veut pas avancer une date pour son retour au jeu. Il ne veut même pas entendre parler des possibilités de disputer un match d'ici la fin de novembre, ou même avant Noël. «Je n'en ai aucune idée, a-t-il lancé. Je ne me donne pas de date. Je suis content de mes progrès à l'heure actuelle et je suis content de pouvoir finalement patiner avec l'équipe. En espérant que demain, je me sentirai encore mieux qu'aujourd'hui... On verra.»

Jacques Martin a fait remarquer qu'il faudra d'abord et avant tout obtenir l'avis des médecins de Markov avant de fixer une date pour son retour. «C'est en bonne partie lié à ce que les médecins vont dire, a souligné l'entraîneur. [Markov] a patiné seul pendant deux semaines et, maintenant, il commence une semaine d'entraînement avec l'équipe. C'est donc une période de transition pour lui et il faudra voir comment il réagit.» «Les médecins vont l'évaluer à nouveau à un certain moment et après, on verra s'il sera en mesure de reprendre l'entraînement avec contact.»

dimanche 13 novembre 2011

Scott Gomez n'est pas à 100 %

Le retour de Scott Gomez va faire du bien aux Canadiens. Avec le nombre incroyable de blessés dans cette équipe cette saison, la présence de Gomez va rassurer Jacques Martin, parce qu’il apporte beaucoup d’expériences. Reste qu’il n’est pas à 100 %. Vous ne le verrez pas évoluer comme joueur de centre, pendant encore quelques matchs, parce qu’il est incapable de prendre des mises en jeu. Sa blessure, aux obliques, le fait encore souffrir et il devra s’assurer qu’il ne pourra aggraver sa blessure avant de reprendre son poste. Gomez est habitué de jouer à l’aile gauche, puisqu’il a fait ses débuts dans la LNH à cette position.


Finalement Carey Price a remporté un match, avec un masque qu’il remettra à l’encan. Il a perdu ses 3 rencontres avec son masque spécial pour amasser des fonds pour combattre le cancer. “Le rose n’est pas ma couleur, semble-t-il,” m’avait-il avoué en début de semaine. Il a perdu son premier match avec son masque des anciens combattants, face aux Oilers. Donc après 4 défaites de suite, il a enfin une victoire à son actif. « Il était temps, » a avoué Carey Price après sa victoire face aux Coyotes.


Mike Cammalleri semble inquièt. L’attaquant du Canadien a été victime d’un ‘genou contre genou’ face aux Oilers, et depuis il a de la difficulté à patiner. Son genou gauche n’est pas à 100 %, mais il a quand même été en mesure de s’entraîner sur la glace, pendant près d’une heure vendredi. S’il affronte les Prédateurs samedi, il est évident qu’il ne sera pas à 100 %.

Au tour de Max Pacioretty

Un but de Max Pacioretty en prolongation a donné une victoire de 2-1 au Canadien sur les Predators de Nashville, samedi.Pacioretty a gâché le 1000e match de l'histoire des Predators à l'aide d'un tir des poignets à 2:31 de la prolongation. Il a profité d'un beau jeu d'adresse de PK Subban pour garder la rondelle en zone offensive pour battre Pekka Rinne.

"Nous avons des blessés alors mon travail est de me lever, a dit le héros de la rencontre. PK a fait un grand jeu pour garder la rondelle dans la zone.""Mon travail au sein de cette équipe est de créer des chances de marquer, a expliqué Pacioretty. Je crois que notre trio a bien fait de ce côté-là, en dirigeant beaucoup de rondelles sur le but adverse à quatre contre quatre."Il s'agit d'une deuxième victoire de suite pour le Canadien en prolongation après celle contre Phoenix jeudi quand Josh Gorges avait donné le victoire en surtemps. Montréal renoue avec un dossier de ,500 (7-7-2).

lundi 24 octobre 2011

Le Tricolore : l'inexpérience se fait sentir

Les athlètes professionnels disent souvent, quand ça va mal, il n'y a aucune excuse à fournir. C'est ce qu'on s'évertue à dire chez le Canadien en commentant le mauvais début de saison. Mais l'inexpérience du groupe de défenseurs est de plus en plus mis en relief comme étant une excuse. L'entraîneur Jacques Martin a relevé l'inexpérience comme un facteur important, samedi, en expliquant la cinquième défaite de suite de l'équipe. «Nous avons dans la formation trois défenseurs peu expérimentés, a-t-il souligné. En raison de l'absence de vétérans blessés, ces jeunes sont appelés à jouer un rôle plus important qu'ils devraient. Ils doivent apprendre dans le feu de l'action.» L'entraîneur a aussi identifié l'inexpérience en parlant des deux avances que l'équipe a laissée filer en troisième période cette saison.

En 15e place!!!
Le CH n'a pas le choix d'envoyer ses jeunes défenseurs dans la fosse aux lions. La remise en forme d'Andrei Markov accuse du retard et Jaroslav Spacek récupère d'une blessure aux côtes. Chris Campoli, mis sous contrat à la fin du camp d'entraînement afin de pallier au problème, est également sur la touche. Le Canadien se retrouve au 15e rang de l'Association Est, une situation qui ne perturbe pas trop Martin.

«L'important, c'est de faire avec ce qu'on a et de continuer de travailler et de s'améliorer, a-t-il déclaré. Il faut d'abord aller chercher une victoire au prochain match et en coller ensuite plusieurs.» Dans le vestiaire, les joueurs se remontaient le moral comme ils le pouvaient, en mettant l'accent sur le point grapillé, un quatrième seulement en sept matchs, plutôt que celui perdu. On a demandé à l'ailier gauche Michael Cammalleri jusqu'à quel point les joueurs peuvent retirer du positif d'une défaite.

«Je ne sais pas. C'est à souhaiter que nous n'ayons pas à se rendre jusque-là», a répondu Cammalleri. Le Canadien n'a conjugué effort constant à l'attaque et en défense qu'une seule fois cette saison, dans la victoire de 5-1 acquise contre les Jets à Winnipeg. Soit qu'il perd 2-0, 3-1 (deux fois) ou 4-1 ou qu'il s'incline 6-5 ou 5-4. Samedi, quelques joueurs comme Lars Eller et Travis Moen ont mentionné que la chance n'était pas toujours du côté du Canadien. Mais il y a plus que les bonds favorables, selon Mathieu Darche. «Il faut que tout le monde joue un bon match en même temps. Ce qui ne s'est pas encore produit cette saison», a tranché Darche. «Je ne dis pas qu'il y a des gars qui ont été mauvais ce soir, a-t-il ajouté. Le trio de Lars (Eller) nous a gardés dans le coup. C'est difficile d'identifier un aspect en particulier. Ce sont les détails qui font la différence. Nos adversaires ont des bonds favorables, mais c'est à nous de voir à en obtenir également. Il faut s'assurer que tout le monde contribue en même temps.»

dimanche 23 octobre 2011

NHL: Montréal perd encore, Streit frappe

Les dents commencent à grincer au Québéc. A la suite de sa nouvelle déconvenue face aux rivaux de Toronto, le Canadien possède désormais son pire bilan de début de saison depuis... 70 ans et l'exercice 1941/1942 ! Yannick Weber, Rafael Diaz et compagnie sont derniers de la Conférence Est. Les deux Suisses sont restés muets samedi.

Les partisans du Centre Bell ont bu le calice jusqu'à la lie. C'est en effet Mikhail Grabovsky - drafté en 2004 par le "CH" et échangé aux Maple Leafs en 2008 - qui a inscrit le but en mort subite après 1'23 dans le temps supplémentaire. Les Islanders de New York vont un peu mieux (3 victoires et 3 défaites), mais ils ont également connu un revers ce week-end. Le capitaine Mark Streit avait pourtant montré l'exemple. Le défenseur zurichois a inscrit son premier but de la saison en power-play, avant de délivrer une passe décisive à John Tavares sur le 2-2. Tim Kennedy et Matthias Shawn ont finalement fait basculer la rencontre en faveur de Panthers en 3e période.

Jacques Martin : Demers prône la patience

En entrevue à l'émission «L'Esprit d'équipe» de TVA Sports, l’ancien pilote de la LNH, Jacques Demers, croit que l'actuel entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Jacques Martin, n'est pas à quelques heures près d'un congédiement malgré les difficultés de l'équipe en ce début de saison. «Je suis convaincu qu'il n'y aura pas de coup de balai, en tout cas, pas tout de suite, affirme celui qui a été derrière le banc du Tricolore entre 1992 et 1995. Et avant de se questionner à savoir si les effectifs en place sont les bons, les vétérans doivent se lever et refuser de laisser la situation dégénérer.»

«Si l'équipe joue encore comme elle l'a fait contre les Penguins (jeudi) pendant plusieurs matchs consécutifs, je reverrai ma réponse, précise Demers. «Notons que le directeur général Pierre Gauthier doit aussi composer avec la très forte pression des partisans exercée sur Martin. Si les Canadiens ne se replacent pas, Gauthier devra se poser la question : "Doit-on continuer à laisser l'entraîneur souffrir de ça?"»

«L'essentiel pour Martin, c'est d'éviter de chercher des excuses, comme les blessures, sinon ça pourrait mal tourner», poursuit celui qui a remporté la coupe Stanley à Montréal en 1993. Demers parle en connaissance de cause, lui qui a été congédié promptement par l'organisation au début de la saison 1995-1996 après quatre défaites de suite. «Il faut regarder ce qu'on peut faire soi-même avant de se tourner vers les autres. Surtout que dans mon cas, les gars avaient gagné une coupe Stanley pour moi quelques saisons auparavant. Alors, c'était difficile de les blâmer», conclut-il.

dimanche 16 octobre 2011

Price et son équipement rose...

Lors de certains matchs du mois d’octobre, le gardien Carey Price a choisi de porter un équipement de couleur rose en appui à la lutte au cancer du sein. Jambières, gants et masque seront mis à l’encan afin de recueillir des fonds pour la Fondation canadienne du cancer du sein. Les personnes qui souhaitent miser sur ces lots exclusifs sont invitées à visiter le site www.auction.legendsdepot.com Les Canadiens de Montréal participent annuellement au programme Le Hockey pour vaincre le cancer, qui regroupe les efforts de la LNH, de l’ensemble des équipes de la LNH et de l’AJLNH afin de sensibiliser le public et d’amasser des fonds destinés aux soins et à la recherche pour vaincre le cancer partout en Amérique du Nord.

Soirée Le Hockey pour vaincre le cancer Canadiens/RDS avec Leucan

À l’instar des autres équipes membres de la LNH, le Club de hockey Canadien dédie la rencontre du samedi 15 octobre aux nombreux enfants membres de Leucan, association dont la mission est d’accroître la confiance en l’avenir des enfants atteints de cancer et de leurs familles. Pour l’occasion, le personnel d’entraîneurs ainsi que les dirigeants des Canadiens porteront une cravate de couleur lavande à l’effigie du programme. Pas moins de 58 jeunes membres de Leucan assisteront au match grâce à la générosité d’entreprises, propriétaires de loges privées au Centre Bell, qui seront les hôtes de ces enfants et de leurs parents. Ces derniers seront accueillis par les conjointes des joueurs lors d’une réception d’avant-match et termineront la soirée par une rencontre avec quelques joueurs des Canadiens et Youppi! après le match. La Ligue nationale de hockey soulignera également cette soirée en remettant un don de 5 000 $ à Leucan lors d’une cérémonie qui se tiendra dans le Salon des Directeurs avant le match. Partenaire de cette initiative depuis ses débuts, Le Réseau des sports offrira des places de choix à certains jeunes invités qui auront l’occasion de visiter leur studio et la passerelle de presse ou encore, de commenter une séquence de jeu en ondes en compagnie de Pierre Houde. Animateurs et reporters de la chaîne sportive seront également de la réception d’avant-match afin de rencontrer tous les jeunes de Leucan et participer à la remise de cadeaux souvenirs.

Fiche - #68 Yannick Weber

Yannick Weber (né le 23 septembre 1988 à Morges) est un joueur de hockey sur glace professionnel suisse. Yannick Weber a joué son hockey junior à 18 ans dans la Ligue de hockey de l'Ontario (LHO) avec les Rangers de Kitchener en 2006-2007, il a bien fait en ayant récolté 41 points, dont 13 buts en 51 parties. En juin 2007, il été repêché par les Canadiens de Montréal en 3e ronde, au 73e rang au repêchage d'entrée de la LNH 2007. En 2007-2008, grâce à sa saison exceptionnelle, il devient la clé utile et importante à la ligne bleue des Rangers. Il a récolté 55 points, dont 20 buts. Grâce à l'excellente saison de l'équipe dirigée par Peter DeBoer, les Rangers de Kitchener se rendront à la Coupe Memorial, mais seront éliminé face aux Chiefs de Spokane, vainqueur du championnat. En 2008-09, il passe professionnel avec les Bulldogs de Hamilton, club-école du Canadien dans la Ligue américaine de hockey.

Le 8 janvier 2009, il joue son premier match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et il inscrit le 9 avril 2009 son premier point en LNH face aux Bruins de Boston. Le 20 avril 2009, il marque son premier but en carrière face à Boston, en play-off. Il est à cette occasion seulement le 4ème joueur de l'histoire du Canadien de Montréal à marquer un point en séries éliminatoires avant ses 21 ans. Suite à l'élimination du Canadien et de son club école, les Bulldogs de Hamilton, il est appelé par le sélectionneur national Ralph Krueger pour disputer les Championnats du monde avec la Suisse.

Le 4 octobre 2009, suite aux blessures de Ryan O'Byrne et d'Andreï Markov, Yannick Weber est rappelé des Bulldogs de Hamilton afin de se joindre aux Canadiens de Montréal. Il dispute les Jeux olympiques de 2010 au mois de février. Lors de la saison 2010-2011, il réussit à s'imposer au sein des Canadiens de Montréal grâce à son excellent début de saison à Hamilton - 8 buts en 15 rencontres - et aux blessures d'Andreï Markov et de Jaroslav Špaček. Il inscrit le 9 février 2011 son premier but en saison régulière. Lors du deuxième match des séries éliminatoires, appelé en dernière minute pour remplacer Andreï Kastsitsyne à l'aile gauche - alors qu'il est défenseur - il marque le 3-1 de son équipe face aux Bruins. Il récidive quelques jours plus tard lors du septième acte de la série. Ainsi, les quatre premiers buts de sa carrière ont été inscrits contre le portier Timothy Thomas. Appelé après l'élimination de son équipe pour disputer le championnat du monde 2011, il refuse en raison de la volonté du sélectionneur Sean Simpson de le faire jouer à l'attaque. Après qu'une place se libère en défense suite à la blessure de Goran Bezina lors de la troisième rencontre, il refuse une nouvelle fois l'invitation

Fiche - #6 Jaroslav Spacek

Jaroslav Špaček (né le 11 février 1974 à Rokycany en Tchécoslovaquie aujourd'hui ville de République tchèque) est un joueur professionnel de hockey sur glace tchèque. Il évolue au poste de défenseur. Avant de se joindre à la Ligue nationale de hockey, il porte en Europe les couleurs du HC Plzeň et du Färjestads BK, club avec lequel il devint champion de Suède en 1998.

Il fut repêché par les Panthers de la Floride en 5e ronde du repêchage d'entrée dans la LNH 1998, 117e au total. Il fut membre de l'« équipe Cendrillon » des Oilers de 2006 qui se rendirent contre toute attente en finale de la Coupe Stanley pour ensuite perdre contre les Hurricanes de la Caroline. Le 5 juillet 2006, il signe avec les Sabres de Buffalo à titre d'agent libre sans compensation. Le 1er juillet 2009, Špaček signe un contrat de 11,5 millions de dollars d'une durée de 3 ans, soit 3,8 millions de dollars par année, avec les Canadiens de Montréal à titre de joueur autonome sans compensation. Il remporta l'or aux Jeux olympiques de Nagano en 1998 et le bronze aux Jeux olympiques de Turin de 2006 avec l'Équipe de République tchèque de hockey sur glace. Il est aussi triple champion du monde grâce aux titres remportés en 1999, 2001 et 2005. Il disputa au total 3 tournois olympiques (1998-2002-2006) et 6 championnats du monde (1999-2001-02-03-04-05).

Fiche - #17 Chris Campoli

Chris Campoli (né le 9 juillet 1984 à Mississauga, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace évoluant pour les Canadiens de Montréal. Il a aussi joué pour les Black Hawks de Chicago, les Sénateurs d'Ottawa et les Islanders de New york. Il participe avec l'équipe LHO au Défi ADT Canada-Russie en 2003. Il est repêché par les Islanders de New York en 2004, 227èeme choix total. Il a fait ces début avec les Islanders l'année suivante marquant son premier but dans la LNH dans une victoire contre Ryan Miller et les Sabres de Buffalo. Blessé a l'aine a la fin du camp d'entrainement de la saison 2006-07, il ratera les 31 premiers matchs de son équipe et débutera la saison avec le club école, les Sound Tigers de Bridgeport.

Le 20 février 2009, Campoli est échangé avec Mike Comrie, aux Sénateurs d'Ottawa, pour Dean McAmmond et un premier choix au repêpchage de 2009. Le 28 février 2011, Chris est échangé aux Black Hawks de Chicago, incluant un choix de 7ème ronde conditionnel de 2011, en retour les Sénateurs obtiennent un choix conditionnel de 2ème ronde en 2011 et Ryan Potulny. Le 26 septembre 2011 il signe un contrat d'un an avec le Canadiens de Montréal pour la somme de $1,750,000.

Fiche - #53 Ryan White

Ryan White (né le 17 mars 1988 à Brandon, dans la province du Manitoba au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. En 2004, il débute avec les Hitmen de Calgary, de la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL). White a été repêché par le Canadien de Montréal au repêchage d'entrée dans la LNH 2006, en 3e ronde, à la 66e position. Il participe avec l'équipe LHOu au Défi ADT Canada-Russie en 2006 et 2007.

Lors de la saison 2010-2011,il a connu un excellent camp d'entraînement et l'équipe a apprécié son engagement physique sur la patinoire, de même que son sens de l'anticipation, en cours de match. Ryan White marque son premier but dans la LNH le 20 mars 2011 lors d'un match contre le Wild du Minesota dans une victoire des siens par le pointage de 8 à 1. Il a aidé son coéquipier P.K Subban à enregistrer son premier tour du chapeau dans la LNH sur une passe décisive. Lors du dernier match de la saison des Canadiens de Montréal, il marque son deuxième but dans la ligue dans une autre victoire contre les Maples leafs de Toronto par la marque de 4 à 1. Le 13 juillet 2011, il signe un contrat d'un an avec les Canadiens de Montréal.

Fiche - #32 Travis Moen

Travis Moen (né le 6 avril 1982 à Swift Current, dans la province de la Saskatchewan au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. Il débute sa carrière en jouant dans la Ligue de hockey de l'Ouest pour les Rockets de Kelowna en 1998. Il passe trois saisons avec l'équipe inscrivant 58 points et recevant près de 400 minutes de pénalités.

En 2000, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et est choisi par les Flames de Calgary lors de la cinquième ronde (155e joueur choisi). Il choisit de ne pas rejoindre les Flames et continue dans la LHOu jusqu'à ce que la priorité des Flames pour lui faire signer un contrat arrive à expiration. Il signe alors en tant qu'agent libre avec les Blackhawks de Chicago en 2002.

Affecté à l'équipe de la Ligue américaine de hockey, les Admirals de Norfolk pour la saison 2002-03, il fait ses débuts la saison suivante dans la LNH jouant la totalité des matchs. Au cours du lock-out 2004-05 de la LNH, il joue avec les Admirals et avant le début de la saison 2005-06, il rejoint les Ducks d'Anaheim en retour de Michael Holmqvist.

Pour la saison 2006-07, il joue sur la même ligne d'attaque que Samuel Påhlsson et Rob Niedermayer. Les Ducks parviennent à atteindre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et Moen est décisif contre les Canucks de Vancouver inscrivant le but de la victoire pour que l'équipe mène 3 matchs à 1 en finale de la conférence de l'Ouest. Il marque également deux buts décisifs pour la série finale contre les Sénateurs d'Ottawa : il inscrit le but de la victoire du premier match ainsi que le troisième but du dernier match gagné 6 à 2. Le 10 juillet 2009, il signe un contrat de 3 ans pour 4,5MS US avec les Canadiens de Montréal.

Price flanche, encore une fois...

Le Canadien de Montréal connaît un début de saison plutôt difficile avec seulement une victoire en quatre matchs.Au lendemain de sa défaite crève-cœur en prolongation face à l'Avalanche du Colorado, ce sont les propos de Carey Price qui ont retenu l’attention. Le gardien du Canadien a pris le blâme pour la défaite de son équipe en affirmant que trois des cinq buts qu'il a accordés au cours de cette rencontre n'auraient jamais dû franchir la ligne rouge. Si les performances de Price ne sont pas à la hauteur des attentes depuis le début de la saison, son attitude rassure ses coéquipiers. Tous sont du même avis : Price va rebondir! « Je crois qu'il démontre de la maturité et il sait que ce n'était pas son meilleur match, » a déclaré Jacques Martin au terme de la rencontre.

samedi 15 octobre 2011

Défaite en fusillade pour le canadien

L’Avalanche du Colorado a remporté un match de fou, samedi soir, au Centre Bell, en défaisant le Canadien de Montréal 6-5 en tirs de barrage. Milan Hejduk a marqué le but décisif, pour offrir une quatrième victoire de suite à son équipe. Tirant l’arrière 4-3 en troisième période, le Canadien avait pourtant renversé la vapeur en 20 secondes. Le capitaine Brian Gionta, qui avait déjà amassé deux points dans ce match, a trompé Semyon Varlamov d’un tir du revers. C’était son premier filet de la saison.

Puis, David Desharnais a imité son coéquipier, cette fois en redirigeant habilement une passe de Max Pacioretty derrière Varlamov. Le Canadien semblait avoir trouvé la recette pour vaincre son adversaire, mais l’Avalanche a profité d’une supériorité numérique tard en troisième, créant ainsi l’impasse pour une cinquième fois dans le match. Kyle Quincey a été l’auteur de ce but. Lors des tirs de barrage, Milan Hejduk et Matt Duchene ont marqué. Tomas Plekanec et Max Pacioretty ont failli à la tâche. « Tant que nous ne jouerons pas pendant 60 minutes, on ne gagnera pas », affirme Brian Gionta, au sujet de ce match en montagnes russes. « C’est malheureux de perdre un point, car nous avons fourni un bel effort, précise l’entrâineur Jacques Martin. Nous nous sommes probablement battus nous-mêmes en commettant des erreurs. Au moins, j’ai aimé la façon dont nous avons joué, avec passion et plus de détermination. »

Markov rencontre son médecin lundi

Le dossier d'Andrei Markov progresse lentement, mais sûrement. Le défenseur du Canadien devra rencontrer son médecin lundi, en Floride. Une source avait indiqué vendredi à RDS que Markov pourrait recommencer à patiner la semaine prochaine, si tout va bien d’ici làMarkov est à l’écart du jeu depuis le 13 novembre en raison d’une blessure au genou, sa deuxième en l’espace d’un an. Il a signé un contrat de trois ans d’une valeur de 17,25 millions $ US pendant la saison morte.

lundi 10 octobre 2011

Une victoire historique pour le tricolore

Le Canadien a célébré à sa façon le retour historique des Jets à Winnipeg en s’imposant au compte de 5-1, mais il a perdu les services de Michael Cammalleri et Jaroslav Spacek durant cette partie au MTS Center. Malgré la défaite, tous les partisans sont demeurés à leur siège pour ovationner le spectacle offert et le retour de leur sport national.

Cammalleri, Tomas Plekanec, Yannick Weber, Travis Moen et Max Pacioretty ont empêché les fervants partisans des Jets de savourer un premier triomphe en déjouant Ondrej Pavelec de façons différentes. «C’était une belle expérience et c’est bien pour la LNH. Les fans étaient très heureux dans les gradins alors que les foules étaient moins imposantes à Atlanta», a ajouté Plekanec. «C’était vraiment extraordinaire, les fans sont vraiment heureux de retrouver leur équipe», a louangé Weber. Coupé à la jambe gauche par la lame d’un patin de Weber, Cammalleri a dû rapidement quitter la rencontre en première période et il pourrait être absent pendant deux semaines. Quant à Spacek, sa partie a aussi pris fin durant la période initiale après avoir encaissé une solide mise en échec d’Evander Kane près du banc du Canadien. Il a semblé se blesser près des côtes ou de la hanche.

«C’était un bel effort d’équipe et nous avons continué de combattre après avoir perdu deux joueurs en première période», a raconté Plekanec. «Il nous reste six défenseurs en santé et certains joueurs qui sont avec les Bulldogs de Hamilton ont connu un bon camp d’entraînement. On doit travailler avec les éléments que nous avons à notre disposition», a expliqué l’entraîneur Jacques Martin.

Fiche - #72 Erik Cole

Erik Cole (né le 6 novembre 1978 à Oswego, New York aux États-Unis) est un joueur de hockey sur glace professionnel américain. Il a été repêché par les Hurricanes lors du repêchage de 1998 de la Ligue nationale de hockey, à la 71e position. Lors de sa première saison dans la LNH, Cole s'est rapidement illustré comme un joueur dominant, avec une récolte de 40 points en saison régulière. Lors des séries éliminatoires 2002, il a marqué six buts pour aider les Hurricanes à se rendre jusqu'aux finales de la Coupe Stanley, mais les Hurricanes ont échoué la Coupe aux Red Wings de Détroit.

Lors de la saison 2005-06, il a amassé un sommet personnel de 59 points (sur 30 buts et 29 passes) et ce, malgré le fait qu'il ait raté la fin de la saison regulier en raison d'une blessure à une vertèbre infligée par le défenseur des Penguins de Pittsburgh Brooks Orpik le 4 mars. Cole est retourné pour les sixième et septième matchs des finales de la Coupe Stanley. Les Hurricanes l'ont gagné dans le septième match, la première Coupe gagnée par Cole et par son équipe.

Le 1er juillet 2008, il est échangé aux Oilers d'Edmonton en retour de Joni Pitkanen. Il signe, le 1er juillet 2011, un contrat de 4 ans d'une valeur de 18 millions de dollars avec le Canadien de Montréal. En 2006, il a participé aux Jeux olympiques de Turin avec l'équipe des États-Unis, sans toutefois remporter une médaille.

dimanche 9 octobre 2011

Un match historique

Le Canadien vient d'amorcer sa deuxième partie de la saison contre les Jets à Winnipeg, dans le premier match local de la formation manitobaine depuis le 12 avril 1996. RDS vous plonge dans l'ambiance extraordinaire qui règne à Winnipeg. À ce moment, ce sont les Kings de Los Angeles qui étaient en ville, subissant une défaite de 5-3, avant de voir les Jets être déménagés à Phoenix. Après 15 ans d'absence, le hockey de la Ligue nationale est enfin de retour au Manitoba, pour le plus grand plaisir des partisans. En quête d'un premier point

Les deux équipes en présence tenteront de mettre un premier point en banque en cette nouvelle saison qui s'est amorcée jeudi. Pour les Jets, ce sera un premier match, mais pour le Canadien, on tentera de faire oublier le premier match à Toronto: un revers de 2-0 aux mains des Maple Leafs et de leur jeune gardien James Reimer. Contre les Thrashers La saison dernière, les deux équipes (alors les Thrashers d'Atlanta) s'étaient affrontées à quatre reprises, s'échangeant chacun deux victoires. Ce sont les Thrashers qui ont dominé lors du dernier match, alors que le Canadien s'était incliné 3-1 au Centre Bell.

samedi 8 octobre 2011

Le Canadien débute sur une fausse note

La machine du Canadien n'est visiblement pas encore huilée avec le résultat que les Maple Leafs de Toronto ont signé une victoire de 2-0 lors du premier match de la saison, jeudi au Air Canada Centre. Le Canadien avait pourtant eu l'avantage du jeu en première période, mais il n'a pas été en mesure de concrétiser ses attaques, lançant 14 fois au filet contre quatre. Erik Cole et Andrei Kostitsyn ont raté les plus belles chances de l'engagement.

À compter du deuxième tiers, les Leafs ont pris le contrôle du match en trouvant le fond du filet rapidement. Le Canadien n'a pas su profiter de ses cinq jeux de puissance. Le premier but des Maple Leafs est survenu après seulement 33 secondes en deuxième période au moment où le Canadien profitait d'un avantage numérique. C'est Matthew Lombardi, qui disputait un premier match avec sa nouvelle équipe, qui a été l'auteur du but. Il a profité d'une rondelle libre pendant que Carey Price était hors d'équilibre pour trouver le fond du filet.

C'était un premier but depuis les séries éliminatoires de 2010 pour Lombardi, qui avait subi une commotion cérébrale. "D'être avec l'équipe qui gagne, c'est plaisant, a dit l'auteur du but gagnant. Ça fait longtemps que je regarde les matchs, mais je n'étais pas impliqué. Je ne peux pas en demander plus. J'apprécie beaucoup ce moment parce que c'est spécial." P.K. Subban a été directement à l'origine du deuxième but des Maple Leafs, ayant causé un revirement à sa ligne bleue. Dion Phaneuf, qui a aussi récolté une passe, en a profité pour battre Carey Price avec un violent tir frappé sur des passes de Phil Kessel et Joffrey Lupul. « Leur premier but en infériorité numérique a changé notre style de jeu, a soutenu l'entraîneur Jacques Martin. Ils ont profité de ce but pour prendre le contrôle. »

Malmené depuis qu'il s'est joint au Canadien, le défenseur Chris Campoli a quitté la partie avec l'aide des soigneurs de l'équipe. Le Canadien a fait savoir qu'il était blessé au bas du corps et que son état serait évalué vendredi. Il a quitté Toronto avec ses coéquipiers, se déplaçant avec des béquilles. « On n'a pas déplacé la rondelle assez rapidement. Il y a eu trop d'hésitations et trop d’un contre un, a ajouté l'entraîneur. » « On a joué de façon individuelle et on n'a pas créé les chances de marquer. Pourtant en première période, on gardait un jeu simple et on attaquait le filet. On a eu 14 tirs au but, mais en deuxième période, on a joué individuellement et ce sont les Leafs qui en ont profité. »

Le Canadien embauche un défenseur

Un match de joué et la profondeur du Canadien en défense est déjà mise à rude épreuve. Les pertes de Jeff Woywitka, réclamé au ballottage, et de Chris Campoli, blessé, ont contraint le directeur général Pierre Gauthier à trouver du renfort immédiat, vendredi. Le Tricolore a offert un contrat à deux palliers de salaire pour cette saison à Joe Callahan, qui attendait chez lui qu'une équipe lui fasse signe.

Le défenseur, âgé de 28 ans, devait franchir l'étape du ballottage, jusqu'à samedi midi, avant de se rapporter au CH. L'entraîneur Jacques Martin a déjà indiqué qu'il sera par la suite cédé aux Bulldogs de Hamilton. L'engagement de Callahan a été rendu nécessaire à la suite du départ de Woywitka, que les Rangers de New York ont réclamé au ballottage jeudi midi, et de la blessure que Campoli a subie en soirée, dans la défaite de 2-0 contre les Maple Leafs de Toronto. Déjà qu'Andrei Markov manque à l'appel et qu'on n'envisage pas un retour dans son cas avant plusieurs semaines.

lundi 3 octobre 2011

Fiche - #81 Lars Eller

Lars Eller (né le 8 mai 1989 à Rødovre au Danemark) est un joueur professionnel de hockey sur glace danois. Il est le fils de Olaf Eller ancien joueur professionnel. Formé au Mighty Bulls de Rødovre SIK, il part en 2005 en Suède. Il s'agguérit avec les équipes de jeunes des Frölunda Indians. En 2007, il est choisi au cours du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par les Blues de Saint-Louis en 1e ronde, en 13e position. La même année, il passe professionnel et joue ses premiers d'Elitserien avec Frölunda. En 2009, il part en Amérique du Nord et est assigné aux Rivermen de Peoria dans la Ligue américaine de hockey. Avec 57 points en 70, il est le meilleur pointeur de l'équipe. Les Rivermen ne se qualifient pas pour les séries éliminatoires de la Coupe Calder. Le 5 novembre 2009, il dispute son premier match dans la LNH contre les Flames de Calgary y inscrivant son premier but. Le 17 juin 2010, il est échangé avec Ian Schultz aux Canadiens de Montréal en retour de Jaroslav Halák.

dimanche 2 octobre 2011

Fiche - #26 Josh Gorges

Josh Gorges (né le 14 août 1984 à Kelowna en Colombie-Britannique) est un joueur de hockey sur glace canadien. Au cours de la saison 2002-2003, Gorges a accumulé un impressionnant total de 59 points en 54 matches, aidant ainsi son équipe, les Rockets de Kelowna, à terminer au premier rang de la Ligue de hockey de l'Ouest Gorges s'est classé septième parmi tous les défenseurs de la LHOu au chapitre des points. Gorges a été élu au sein de l’équipe d’étoiles de l’Association de l’Ouest de la LHOu, titre mérité, car Gorges s’est classé 4e à Kelowna et 6e dans la LHOu pour les points en séries éliminatoires, soit 20 points en 19 matches. Ces mêmes statistiques le classent au 2e rang parmi tous les défenseurs de la LHOu et les défenseurs de son équipe. Il participe avec l'équipe LHOu au Défi ADT Canada-Russie en 2003.

Josh Gorges s'est illustré au cours de la saison 2003-2004 en menant les Rockets de Kelowna au chapitre des mentions d'aide, soit 31. Il été capitaine tout en aidant Kelowna à remporter la coupe Memorial. Il s'est classé deuxième parmi les défenseurs de la LHOu et de son équipe, avec 15 points en avantage numérique. Placé 4e, ex-æquo, dans la LHOu, au chapitre des passes en séries éliminatoires, soit 13, 6e ex-æquo, au chapitre du différentiel plus/moins avec +13 et 1er, ex-æquo, au chapitre des passes en avantage numérique. Durant les séries éliminatoires, Gorges s'est positionne à la deuxième place de son équipe au chapitre des points et des passes.

Même si Gorges n'a jamais été repêché, il a tout de même été invité au camp d'entraînement des Sharks de San Jose, occasion qu'il a saisie, car il a obtenu une place avec leur club-école; les Barons de Cleveland de la Ligue américaine de hockey. Il a battu un record d'équipe, le 15 janvier, face au Crunch de Syracuse, en marquant après 20 secondes, tout au début du match, son premier but avec les professionnels. Au terme de cette saison, il fut nommé «Recrue de l'année» chez les Barons.

Il a joué 96 matches avec les Sharks de San José de la Ligue nationale de hockey et a récolté 1 but et 9 passes, et a terminé 3e au chapitre des tirs bloqués en 2005-2006, avec 76 lancers bloqués, et 4e en 2006-2007, avec 70 lancers bloqués. Le 25 février 2007, le Canadien de Montréal l'a acquis, de même qu'un choix de 1re ronde de 2007 qui est devenu l'attaquant Max Pacioretty contre le défenseur Craig Rivet et un choix de 5e ronde en 2008. Il gagne présentement 1 000 000$ par année.

Josh Gorges a connu, en 2008-2009, sa meilleure saison en carrière avec le Canadien de Montréal avec 4 buts et 19 passes, pour un total de 23 points en 81 matches. Il a présenté le deuxième meilleur différentiel de l'équipe, soit +13. C'est d'ailleurs lui qui a bloqué le plus de lancers en novembre (34) et en décembre (35), chez le Canadien. Il présente le meilleur différentiel au mois de novembre (+7), en décembre (+10) et en février (+5) ex-æquo avec Max Pacioretty. Il termine la saison au 16e rang de la LNH pour les tirs bloqués.

Au cours des séries éliminatoires de la saison 2008-2009 opposant le Canadien aux Bruins de Boston, Gorges a récolté une passe et présente un différentiel de 0. Il a marqué son premier but avec Montréal, son premier depuis 106 matches, le 24 novembre 2008 contre les Islanders de New York. Trois parties plus tôt, l'attaquant Tom Kostopoulos et le gardien de but Carey Price avaient procédé à une cérémonie de « sacrifice de bâtons » qui avait pour but d'exorciser les démons qui empêchaient Gorges de marquer.

Au cours d'un match opposant le Canadien aux Kings de Los Angeles, le 31 janvier 2009, Denis Gauthier a violemment coudoyé Josh Gorges au visage, geste qui valut à Gauthier cinq matches de suspension. Gorges, qui a eu beaucoup de chance de s'en tirer indemne, a qualifié cette suspension de « correcte ». Le 28 février fut une date importante pour lui, puisqu'il disputait un premier match contre son ancienne équipe, les Sharks de San Jose. Il a profité de cette rencontre pour inscrire son troisième but de la saison. Le 6 janvier 2011, Gorges annonce qu'il ne reviendra pas au jeu pour le reste de la saison 2010-2011 car il subira une opération à un genou. La décision de l'opération a été prise par la direction du Canadien pour soigner une blessure au genou droit qu'il a aggravé au cour d'un match.Le 22 juillet 2011, il signe un contrat d'un an avec les Canadiens et évite ainsi l'arbitrage.


Fiche - #79 Andrei Markov

Andreï Viktorovitch Markov (en russe : Андрей Викторович Марков ; né le 20 décembre 1978 à Voskressensk en URSS) est un joueur de hockey sur glace professionnel russe évoluant avec les Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey. Le 16 juillet 2010, il devient citoyen canadien. Avant de faire son entrée dans la LNH, ce défenseur évolue dans la ligue élite de Russie avec le Khimik Voskressensk puis avec le HK Dinamo Moscou, remportant le championnat lors de la saison 1999-2000 avec le Dinamo. Il est également nommé défenseur de l'année en 1998-1999 et en 1999-2000, et meilleur joueur du championnat en 1999-2000.

Acquis par les Canadiens lors du repêchage d'entrée dans la LNH 1998 à la 162e position, Markov connaît de bonnes saisons récoltant plus de 20 points au cours de chacune des neuf saisons qu'il passe dans la LNH. En 2006-07, il est classé à la 8e position des défenseurs ayant fait le plus de passes (43). L'année suivante, il se classe troisième buteur parmi les défenseurs de la ligue avec 16 réalisations. La saison 2008-09 est à ce jour sa meilleure en carrière avec une production de 64 points. Ses 52 passes le placent au premier rang chez les défenseurs de la LNH pour le nombre de passes. Mais à 4 matchs de la fin de la saison dans une victoire contre les Maple Leafs de Toronto, Markov se blesse et ne rejoue plus de la saison. En l'absence du défenseur Russe les Canadiens perdent leurs quatre derniers matchs de la saison, se qualifient de justesse pour les séries éliminatoires pour se faire éliminer en perdant quatre rencontres consécutivement.

En 2009, il se blesse à la jambe gauche après être entré en contact avec un patin de Carey Price au cours du tout premier match de saison régulière. Il subit une intervention chirurgicale d'urgence dans un hôpital de Toronto et sera à l'écart du jeu pour une période minimale d'environ quatre mois. Le vendredi 18 décembre 2009, Markov obtient le feu vert des médecins pour son retour au jeu le lendemain, la veille de son 31e anniversaire et plus d'un mois avant la date de retour prévu. Il célèbre son retour au jeu avec 2 buts chez les Islanders de New York. Jusque-là le Canadien maintenait un dossier de 15 victoires et 18 défaites plus 3 autres défaites en prolongation (15-18-3). Avec Markov le tricolore conserve une fiche de 24-15-7, dont deux des défaites en temps règlementaire sans Markov dans l'alignement, pour finalement se qualifier de justesse pour les séries éliminatoires. Pendant les séries éliminatoires de la même saison, il se blesse au genou droit lors de la 2e ronde contre les Penguins de Pittsburgh suite à une mise en échec de Matt Cooke. Cette blessure lui fit manqué le début de la saison 2010-2011 suite à une opération pour réparé le ligament. Malheureusement, seulement 7 match après son retour au jeu, il se blesse à nouveau au genou droit lors d'une partie contre les Hurricanes de la Caroline. Cette même blessure nécessita une nouvelle opération qui le mettre à l'écart du jeu pour le reste de la saison. Le 23 juin 2011, Markov signe un contrat de trois saisons avec le Canadien.

Fiche - #51 David Desharnais

David Desharnais (né le 14 septembre 1986 à Laurier-Station, dans la province de Québec au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. Après une excellente carrière junior avec les Saguenéens de Chicoutimi de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, David Desharnais fit ses débuts professionnels à la fin de la saison 2006-07 avec les Sound Tigers de Bridgeport dans la Ligue américaine de hockey.

L'année suivante, il entreprit la saison avec les Cyclones de Cincinnati de la East Coast Hockey League. Il y connut une saison de rêve en remportant le championnat des marqueurs et plusieurs honneurs individuels, menant ainsi son équipe à la conquête de la Coupe Kelly. L'entraîneur-chef des Cyclones, Chuck Weber, déclara au sujet de son joueur vedette que si ce n'était pas de sa petite taille, il évoluerait dans la Ligue nationale de hockey et non dans la ECHL.

Durant la campagne, il joua également quelques parties avec les Bulldogs de Hamilton de la LAH, qui décidèrent d'exercer l'année d'option sur son contrat en juin 2008. Il passa alors la saison 2008-09 à Hamilton, inscrivant 58 points en 77 parties. En 2009, il rate le début de la saison en raison d'une blessure à un pied mais à son retour, Desharnais récolte 4 buts et 10 points en seulement 7 matchs. Il est donc rappelé par le Canadiens de Montréal. Après avoir disputé son premier match dans la LNH contre les Penguins de Pittsburgh le 25 novembre 2009, il est cédé aux Bulldogs.

L'année suivante, il est retranché lors du camp d'entrainement des Canadiens, il débute ainsi la saison à Hamilton. Après un très bon début de saison avec les Bulldogs, grâce à une production de 45 points en 35 parties il est rappelé par Montréal le 2 janvier 2011. Une semaine après son rappel, il inscrit son premier but dans la LNH contre les Penguins de Pittsburgh. Le 20 juin 2011, il signe un contrat de deux saisons avec les Canadiens de Montréal. Il décide de changer le numéro 58 de son chandail pour le 51.

Fiche - #14 Tomas Plekanec

Tomáš Plekanec (né le 31 octobre 1982 à Kladno, en Tchécoslovaquie aujourd'hui ville de République tchèque) est un joueur de hockey professionnel de la Ligue nationale de hockey évoluant avec les Canadiens de Montréal. Tomas joua notamment pour le HC Kladno qui est un club de hockey sur glace de République tchèque basé à Kladno en Bohême Centrale. Cette équipe évolue actuellement dans l'Extraliga (plus haute division tchèque).

Plekanec est un gaucher qui joue au poste de centre. Il a également évolué à l'occasion comme ailier gauche dans le passé. Il a été repêché par les Canadiens lors du repêchage d'entrée dans la LNH 2001, à la 71e position. Au cours des saisons 2003-2004 et 2004-2005, il fut le meilleur pointeur du club-école des Canadiens, les Bulldogs de Hamilton de la Ligue nationale de hockey. Plekanec joue sur une base régulière avec les Canadiens depuis la saison 2005-2006. Il a joué son premier match dans la ligue nationale le 31 décembre 2003, mais n'a joué que 2 matchs en 2003-2004. Il a compté son premier but le 15 octobre 2005 contre les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell. Plekanec a débuté sa carrière dans la LNH avec le numéro 35 puisque son numéro fétiche, le 14, était utilisé par Radek Bonk lors de sa première saison complète avec les Canadiens. Il porte maintenant le 14 depuis la saison 2007-08.

En 2006-2007, il a remporté la tranche du mois de janvier de la Coupe Molson remise au meilleur joueur de son équipe chez les Canadiens durant ce mois. Cela devait servir de prélude à une deuxième moitié de saison beaucoup plus productive que la première. Il termine la saison avec 47 points dont 20 buts, ce qui constituait sa meilleure production jusqu'alors dans la LNH. Plekanec était sous contrat avec les Canadiens jusqu'à la fin de la saison 2009-2010, mais le 22 juin 2010 il signe un contrat le liant pour 6 ans (pour 30 millions de dollars) à cette même franchise. Le 29 février 2008, lors d'un match contre les Sabres de Buffalo, il réalise son premier tour du chapeau en inscrivant trois buts. Il termine la soirée avec quatre points et est nommé première étoile de la soirée par le site Web officiel de la LNH.

Fiche - #67 Max Pacioretty

Max Pacioretty (né le 20 novembre 1988 à New Canaan dans le Connecticut aux États-Unis) est un joueur professionnel de hockey sur glace américain. Il évolue depuis le début de la saison 2009-2010 avec les Canadiens de Montréal dans la Ligue nationale de hockey. Le 17 juillet 2008, il signe un contrat d'une durée de trois ans avec les Canadiens de Montréal. Il fait ses débuts en tant que professionnel dans la Ligue américaine de hockey avec les Bulldogs de Hamilton pour la saison 2008-2009. Fin décembre, il est appelé à jouer dans la LNH avec les Canadiens ; à cette époque, il est le troisième meilleur pointeur de l'équipe des Bulldogs avec 20 points. Le 2 janvier 2009, il joue son premier match dans la LNH avec les Canadiens et il réussit à marquer un but à son premier tir dès ce premier match, une défaite 4-1. 

À sa troisième présence sur la patinoire, il parvient à déjouer le gardien des Devils du New Jersey, Scott Clemmensen, après avoir reçu une passe de Kyle Chipchura. Il joue 34 matchs de la saison LNH 2008-2009 avant de retourner dans la LAH. Pacioretty débute la saison suivante dans la LNH avec les Canadiens mais retourne jouer dans la LAH au bout d'une cinquantaine de rencontres9. Il termine la saison avec les Bulldogs et joue ses premiers matchs des séries éliminatoires de la Coupe Calder. Le joueur du Connecticut participe au camp d'entraînement des Canadiens pour la saison 2010-2011 mais il est finalement affecté aux Bulldogs. Il est nommé joueur du mois de novembre dans la LAH avec dix buts et sept passes décisives11. Mi-décembre, il est rappelé par l'entraîneur des Canadiens, Jacques Martin, pour jouer dans la LNH.

Le 8 mars 2011, poussé par Zdeno Chára lors d'un match contre les Bruins de Boston, il heurte violemment la bande de protection de la baie vitrée séparant les bancs des deux équipes et reste étendu inerte sur la glace. Il est ensuite évacué sur une civière et conduit à l'hôpital où il subit des examens qui révèlent une fracture de la quatrième vertèbre cervicale ainsi qu'une sévère commotion cérébrale. Le 20 juin 2011, il signe un contrat de deux saisons avec le Canadien. Le 24 juillet 2011, Max Pacioretty se marie avec la joueuse de tennis Katia Afinogenova, sœur de l'ancien joueur de la LNH Maksim Afinoguenov lors d'une cérémonie qui se déroule dans la ville de New-York.

Fiche - #21 Brian Gionta

Brian Joseph Gionta (né le 18 janvier 1979 à Rochester dans l'État de New York aux États-Unis) est un joueur américain professionnel de hockey sur glace. Il joue comme ailier droit pour les Canadiens de Montréal. Il est actuellement le capitaine de l'équipe. Il a un frère Stephen Gionta, joueur des Devils du New Jersey. Gionta fut sélectionné en tant que 82e choix du repêchage d'entrée dans la LNH 1998 par les Devils du New Jersey. Il est diplômé du Boston College avec lequel il a joué quatre saisons dont deux avant d'être repêché.

À sa première saison au sein des Devils, Gionta joue une quarantaine de matchs pour les River Rats d'Albany, l'équipe réserve de la franchise, mais devient très vite un élément important de l'équipe et participe aux séries éliminatoires (élimination au premier tour). Au cours de la saison LNH 2002-03, il remporte avec son équipe la Coupe Stanley. Au cours du lock-out 2004-05, il joue pour l'équipe réserve des Devils avec qui il avait déjà joué. Le 28 mars 2006, il devient le premier joueur de l'histoire de la franchise à marquer plus de 40 buts depuis 2000-01. Au dernier match de la saison, il bat le record de Pat Verbeek pour le nombre de buts marqués en une saison (48). Il est également le meilleur buteur en une saison de l'histoire des Devils en supériorité numérique avec 24 buts. Le 1er juillet 2009, il signe un contrat de 5 ans avec les Canadiens de Montréal qui lui rapportera 25 millions $ au total, soit 5 millions de dollars par saison où il retrouve Scott Gomez avec qui il a évolué du temps des Devils et qu'il connaît depuis l'âge de 15 ans. Le 29 septembre 2010, Gionta devient le vingt-huitième capitaine du Canadien de Montréal et succède à Saku Koivu qui avait assumé ce rôle de 1999 à 2009.

Fiche - #75 Hal Gill

Harold Priestley Gill III (né le 6 avril 1975 à Concord, Massachusetts aux États-Unis) est un joueur professionnel de hockey sur glace qui joue pour les Canadiens de Montréal. Il est choisi en 1993 au cours du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par les Bruins de Boston en 8e ronde, en 207e position. Mesurant 2 mètres 01, il est le second plus grand joueur de l'histoire de la LNH après Zdeno Chára et ses 2 mètres 06. Il a signé le 1er juillet 2006 en tant qu'agent libre avec les Maple Leafs de Toronto.

Le 26 février 2008, il est échangé aux Penguins de Pittsburgh en retour de deux choix de repêchage. Avec l'équipe 2007-08, il parvient à la finale de la Coupe Stanley mais au final l'équipe perd 4 matchs à 2 après avoir remporté le cinquième match de la finale sur la glace des Red Wings de Détroit au bout de trois prolongations. Toujours avec les Penguins de Pittsburgh, Hal Gill soulève finalement la Coupe Stanley lors de la saison 2008-2009 après le septième match de la finale contre les Red Wings de Détroit. Le 1er juillet 2009, il accède à l'autonomie et signe un contrat de deux ans avec les Canadiens de Montréal.

Fiche - #30 Peter Budaj

Peter Budaj (né le 18 septembre 1982 à Banská Bystrica en Slovaquie) est un joueur professionnel de hockey sur glace slovaque.Il débute sa carrière en 1999 avec les St. Michael's Majors de Toronto dans la Ligue de hockey de l'Ontario. Il est choisi en 2001 au cours du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par l'Avalanche du Colorado en 2e ronde, en 63e position. De 2002 à 2005, il débute son parcours professionnel en Ligue américaine de hockey avec les Bears de Hershey. Depuis 2005, il joue dans la LNH avec l'Avalanche du Colorado. Le 27 octobre 2009, l'Avalanche annonce que Budaj est atteint d'une grippe pandémique, l'Influenzavirus A sous-type H1N1, mieux connu sous le nom de Grippe A (H1N1). Il est alors le premier cas détecté dans la LNH. Le 1er juillet 2011, il signe un contrat de 2 ans avec les Canadiens de Montréal.

Peter Budaj sur Facebook

Fiche - #11 Scott Gomez

Scott Carlos Gomez (né le 23 décembre 1979 à Anchorage en Alaska) est un joueur professionnel américain de hockey sur glace évoluant dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Canadiens de Montréal au poste de centre. Gomez fut choisi 27e au total lors du repêchage d'entrée dans la LNH 1998 par les Devils du New Jersey. Il devint ainsi le premier joueur latino dans la LNH, ayant un père américano-mexicain et une mère américano-colombienne. À ce moment, il jouait pour les Americans de Tri-City de la Ligue de hockey de l'Ouest et venait tout juste d'être nommé sur l'Équipe Étoile Recrue de la LHOu.

Il justifia amplement la décisions des Devils de le choisir en compilant 108 points en seulement 58 matches la saison suivante. Ayant fait tourner toutes les têtes dans la WHL, il s'amène dans la LNH pour la 1999-00. Il obtiendra 51 passes et 70 points à sa saison recrue chez les Devils, ce qui lui valut le trophée Calder et une place au sein de l'Équipe Étoile Recrue de la LNH. Il ajouta 10 points en séries, aidant les Devils à remporter une seconde Coupe Stanley.

Il termine la saison suivante avec 63 points et atteint de nouveau la Finale de la Coupe Stanley, s'inclinant cette fois en 7 matches face à l'Avalanche du Colorado. À sa troisième saison, sa production atteint un faible 10 buts et 48 points. À partir de ce moment, les choses allèrent en s'améliorant pour Gomez. En 2002-03, il termine la saison avec 55 points et en ajouta 12 autres en séries, en route vers une autre conquête de la Coupe Stanley. Il fait encore mieux en 2003-04, avec 70 points, son meilleur total depuis sa saison recrue. Il mena la ligue pour le plus grand nombre de passes, avec 56. La saison 2004-05 et le lock-out qui l'a marqué l'amenèrent à jouer dans son Alaska natale avec les Aces de l'Alaska de l'ECHL. Cela lui permit de revenir en grande forme pour la saison 2005-06, où il termine avec 84 points. Avec ses ailiers Brian Gionta, Patrik Eliáš et Zach Parise, il aide les Devils à non seulement effacer un début de saison laborieux mais à remporter le titre de la division au dernier match - ils auront terminé la saison avec une séquence de 11 victoires. Il terminera les séries avec 9 points en autant de matches.

Fiche - #46 Andrei Kostitsyn

Andreï Alehavitch Kastsitsyne - en biélorusse: Андрэй Але́гавіч Касьціцын - ou Andreï Olegovitch Kostitsyne - du russe : Андре́й Оле́гович Кости́цын et en anglais : Andrei Kostitsyn - (né le 3 février 1985 à Novapolatsk en URSS) est un joueur professionnel de hockey sur glace biélorusse. Il évolue dans la ligue nationale de hockey avec les Canadiens de Montréal. Il a été repêché au 1er tour à la 10e position au cours du repêchage d'entrée dans la LNH 2003 par les Canadiens de Montréal. Il aurait pu être choisi encore plus tôt mais les équipes hésitèrent en raison de la découverte de forts symptômes épileptiques chez lui3. Andrei Kostitsyne a marqué son premier but en carrière dans la LNH le 13 décembre 2005 face aux Coyotes de Phoenix et le gardien Curtis Joseph. L'apprentissage a été long pour Andrei qui a joué sa première vraie saison en 2007-2008, car certains joueurs sélectionnés tôt au repêchage de 2003 ont déjà commencé à jouer dans la LNH la saison suivante, en 2004.

Il passe la majorité de la saison 2006-2007 aux Bulldogs de Hamilton. Il connaît une bonne saison dans la Ligue américaine de hockey avec une récolte de 52 points en 50 parties. Ses performances inciteront le Canadien à le rappeler pour le dernier droit de la saison régulière. Il récoltera 11 points en 22 parties mais ses efforts ne seront pas suffisants pour aider le Canadien à participer aux séries éliminatoires. Il remporte ensuite la Coupe Calder avec les Bulldogs.

Il débute la saison 2007-2008 avec le Canadien de Montréal. Il connaîtra un début de saison plutôt lent mais explosera lorsque son frère Sergueï se joint à l'équipe au mois de décembre. Il formera pour la majeure partie de la saison un trio avec Tomáš Plekanec et Alekseï Kovaliov, qui formeront d'ailleurs le meilleur trio du Canadien pour cette saison. Il marquera plusieurs buts spectaculaires et terminera l'année avec une récolte de 26 buts et 27 passes pour 53 points. Il est ainsi devenu le premier ailier gauche de l'équipe.

Le 27 décembre 2008, il réussit son premier tour du chapeau en carrière contre les Penguins de Pittsburgh lors d'une victoire de son équipe par la marque de 3 à 2 sur la glace des Penguins. Le 15 mars 2011, lors d'une défaite contre les Capitals de Washington, il inscrit le 11 000e but de l'histoire des Canadiens de Montréal à domicile. But obtenu sur un tir du poignet, à 3 minutes 28 secondes de la deuxième période, d'une passe de P.K. Subban. Le 9 juin 2011, il signe un contrat de un an avec le Canadiens de Montréal.

Fiche - #31 Carey Price

Carey Price (né le 16 août 1987 à Anahim Lake en Colombie-Britannique) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace. Il évolue en tant que gardien de but dans la Ligue nationale de hockey. Il porte le chandail numéro 31 dans l'uniforme des Canadiens de Montréal. En 2002-03, il débute le hockey mineur en jouant pour l'équipe de Williams Lake, ville où il a grandi mais avant la fin de la saison, il rejoint la Ligue de hockey de l'Ouest et joue un match sous le maillot des Americans de Tri-City. La saison suivante, il est la doublure de Tyler Weiman, ne jouant qu'une trentaine de matchs dans la saison régulière. L'équipe se qualifie pour les séries éliminatoires et il prend le dessus sur le titulaire, jouant huit matchs contre cinq pour Weiman. L'équipe bat les Winter Hawks de Portland en première ronde mais est éliminée au deuxième tour des séries par les champions de la saison régulière, les Rockets de Kelowna.

En 2004-05, il est le gardien numéro un de l'équipe et joue soixante-trois des soixante-et-onze matchs de la saison régulière alors que son équipe est éliminée dès le premier tour des séries par les Thunderbirds de Seattle. Au cours de l'été, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et est choisi dès la première ronde par les Canadiens de Montréal. Il est le cinquième joueur repêché après Sidney Crosby en premier, puis Bobby Ryan, Jack Johnson et Benoît Pouliot. Il joue encore deux saisons avec son équipe junior de la LHOu. Il participe avec l'équipe LHOu au Défi ADT Canada-Russie en 2006. En 2006-07, il remporte le trophée du meilleur gardien de la Ligue canadienne de hockey, ligue regroupant les trois ligues de catégorie junior au Canada : la Ligue de hockey junior majeur du Québec, la Ligue de hockey de l'Ontario et la LHO.

Fiche - #76 P.K. Subban

Pernell Karl Subban, plus connu sous le nom de P.K. Subban, (né le 13 mai 1989 à Toronto, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. Il évolue au poste de défenseur.P.K. Subban est né à Toronto d'un père Jamaïcain et d'une mère Antillaise ; il soutient les Canadiens de Montréal depuis ses neuf ans3. En 2005, il débute dans la Ligue de hockey de l'Ontario avec les Bulls de Belleville.

Il est choisit en deuxième ronde, en 43e position par les Canadiens lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey. Le recruteur de la franchise}, Trevor Timmins a comparé son style de jeu à celui Brian Campbell, un petit joueur qui peut se porter à l'attaque, qui aime lancer, un bon patineur et utile en avantage numérique. Il participe avec l'équipe LHO au Défi ADT Canada-Russie en 2007 et 2008. En 2008, il joue la Coupe Memorial avec son équipe. En effet, malgré une défaite en finale des séries de la LHO, les Bulls sont repêchés, les vainqueurs étant les Rangers de Kitchener, hôtes du tournoi. Les Bulls et Subban perdent en demi-finale et finissent troisièmes du tournoi.

En 2009, il passe professionnel en rejoignant les rangs de la Ligue américaine de hockey pour les Bulldogs de Hamilton. En février 2010, il est appelé pour jouer dans la grande ligue avec les Canadiens alors qu'il a joué quelque temps plus tôt le match des étoiles de la LAH. Il joue son premier match dans la LNH le 12 février 2010 contre les Flyers de Philadelphie. Malgré la défaite des siens, il inscrit son premier point dans la LNH. Il joue deux matchs avec les Canadiens, inscrivant deux points puis finit la saison régulière avec les Bulldogs de Hamilton. Il joue son premier match de séries éliminatoires dans la LNH, avec les Canadiens de Montréal, le 30 avril 2010. Lors de ce match, Subban fait une passe décisive et aide les Canadiens à combler un déficit de 3-1 dans la série face aux Capitals de Washington, lors de la première ronde. Quatre jours plus tard, il inscrit son premier but dans la LNH contre les Penguins de Pittsburgh; son premier but officiel en carrière dans la ligue nationale a cependant lieu le 11 novembre 2010 contre les Bruins de Boston, seuls les buts en saison régulière étant retenus pour cette statistique. En 2010-2011 il participe au concours d'habilité de la fin de semaine du match des étoiles en tant que recrue .